Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Renseignements sur le PAC

Des moteurs de grosse cylindrée plus écologiques

engineCliquez pour agrandir

Comme solution de rechange au carburant diesel, le gaz naturel est très prometteur, car il constitue une source d'énergie plus propre pour les camions et les véhicules lourds énergivores. Le fait de convertir ces véhicules d'une alimentation au diesel à une alimentation au gaz naturel réduit les émissions de gaz à effet de serre d'au moins 20 p. 100.

Maintenant, la création d'un nouveau partenariat de R et D qui fait appel à des experts de la University of British Columbia (UBC) et de la University of Toronto ainsi qu'à des ingénieurs de Westport Innovations Inc., de Vancouver, rend le dossier de la conversion au gaz naturel encore plus attrayant. Appuyé par une subvention de 500 000 $ du PAC, ce partenariat de cinq ans vise à renforcer la position convoitée par Westport Innovations en tant que chef de file mondial de la conversion de l'industrie des moteurs commerciaux à l'utilisation de carburants gazeux au lieu des carburants à base de pétrole.

« Les règlements sur les émissions, en particulier ceux qui ont trait aux matières particulaires et aux oxydes nitreux, deviennent de plus en plus stricts; nous devons donc être beaucoup plus novateurs dans nos façons de réduire les émissions », explique Sandeep Munshi, scientifique principal chargé de la recherche sur les moteurs chez Westport Innovations.

La réduction des émissions pose des défis, ajoute M. Munshi, principalement en raison du coût supplémentaire qu'imposent les systèmes de post-traitement des gaz d'échappement. En effet, à mesure que la taille et la complexité des systèmes modulaires s'accroissent, ces derniers tendent à pénaliser le rendement du carburant, parce qu'ils fonctionnent avec le même carburant que celui qui alimente le moteur de grosse cylindrée.

Le but du partenariat de R et D est de réduire les émissions à la source même, c'est-à-dire dans la chambre de combustion, afin de simplifier et de réduire les coûts des systèmes de post-traitement. Si elle réussit, Westport Innovations pourra abaisser les émissions de matières particulaires et d'oxydes nitreux à un niveau inférieur aux normes européennes et nord-américaines sans sacrifier le rendement du carburant, ce qui lui procurera un avantage commercial distinct sur ses compétiteurs. 

Les chercheurs de la UBC, dirigés par Steven Rogak, pourront compter sur l'aide de Murray Thompson, un expert en combustion de la University of Toronto. L'équipe mettra à l'essai la technologie d'injection directe à haute pressionde gaz naturel mise au point par Westport Innovations dans la chambre d'essai Single Cylindre Research Engine, à la UBC, qui a été établie en 2001 par l'université et l'entreprise.

Même si le projet mettra l'accent sur les techniques d'injection directe à haute pression pour moteur à six cylindres de 15 litres, les expériences seront effectuées dans une version à un cylindre du moteur. Selon M. Munshi, cette méthode permettra une meilleure uniformité dans les résultats de recherche tout en fournissant aux scientifiques un grand contrôle et une grande souplesse dans leurs études, y compris l'essai de stratégies d'injection du carburant et des techniques de combustion non conventionnelles.

Grâce aux expériences, les chercheurs espèrent répondre à certaines questions fondamentales au sujet de la combustion du gaz naturel et identifier les paramètres du matériel et du fonctionnement des moteurs afin d'en arriver à de très faibles émissions dans un large éventail de conditions.

« Les recherches que nous entreprenons nécessitent beaucoup de temps et d'argent, fait observer M. Munshi. Avec un appui du PAC sous forme d'un partage des coûts, l'investissement dans ce genre de recherche à long terme est certainement plus attrayant pour une entreprise comme Westport Innovations. Ce que j'aime au sujet du PAC, c'est la grande importance qu'il accorde aux besoins de l'industrie. »